Hypothèses de départ :
  1. Croiser un chat noir porte malheur.
  2. Un chat noir est un chat blanc, mais en noir.
  3. Pour croiser un chat, il faut disposer d'un autre chat du sexe opposé.

Problèmes induits :
  1. Croiser un chat blanc peut-il porter malheur ?
  2. Croiser un chat noir avec un chat blanc donne-t-il un chat gris ?
  3. Est-il dangereux de posséder un chat noir ?
  4. Si on s'entête à marcher parallèlement à un chat noir, peut-on le croiser ?

Démonstrations :
  1. Puisqu'un chat blanc ne semble généralement poser de problème à personne, même s'il est l'exact équivalent du chat noir, mais en blanc, on peut en déduire que la couleur du chat possède une importance sur le pouvoir dont il dispose. Toutefois, étant donné qu'il s'agit du même animal, ce serait donc la personne qui voit le chat qui provoquerait elle-même son malheur en croisant un chat noir. Donc, il est probable que les chats blancs soient tout aussi dangereux que les chats noirs, mais, puisque personne ne le savait, personne ne prenait soin de se provoquer des malheurs à cause d'eux !
  2. Génétiquement, cela dépend de la relation de co-dominance ou de récessivité des allèles codant l'apparition des pelages noir et blanc. En cas de co-dominance, les deux allèles s'expriment, et le mélange des couleurs s'effectue.
  3. Vraisemblablement, la possession d'un chat noir n'impliquant en rien l'obligation de le croiser, celle-ci s'avère en elle-même très peu dangereuse, selon le chat. Toutefois, il est important de prendre en considération le fait que celle-ci entraine généralement un contact répété avec l'animal, et que tout contact que celui-ci pourrait interpréter comme sexuel peut devenir extrêmement dangereux. Alors, amis possesseurs de chats noirs, faites très attention, et n'ayez pour votre chat noir que des gestes sans équivoque. Le mieux étant de s'en tenir aux coups de pied dans l'arrière train et à l'évacuation vive de tout meuble confortable. Si malgré tout vous pensez qu'un croisement peut avoir eu lieu, couchez-vous et attendez sept années. Une fois ce délai passé, vous n'aurez plus rien à craindre. De plus, il y a des chances pour que l'animal soit passé à trépas, ne vous causant ainsi plus aucun ennui.
  4. D'après le cinquième postulat d'Euclide, il est impossible de croiser quelconque élément dont la trajectoire est strictement parallèle à la notre. Toutefois, les chats étant vicieux, ils sont éventuellement capables de déroger à un postulat humain. Car après tout, les promesses engagent qui vous voulez, mais laissez les animaux en dehors de ça.

Conclusions :

Quoi qu'un chat noir puisse porter malheur, et qu'une personne quelconque ait ses chances de mourir après l'avoir croisé, rien ne permet a priori de prouver le lien de cause à effet entre les deux évènements. Toutefois, une secte de chercheurs américains aurait découvert que c'est le chat noir lui même qui décide de votre sort lorsque vous le croisez. Par exemple, si vous l'avez dérangé, il peut vous sauter au visage pour vous le lacérer tendrement, ou vous ignorer parfaitement et s'éloigner sans un reproche. Certains vont même plus loin en affirmant que si les chats ont sept vies, ce n'est pas pour eux, mais pour pouvoir en ôter à ceux qu'ils croisent, sans trop abuser quand même.
La preuve est donc apportée que la volonté de l'animal est décisive en cas de croisement, mais la question reste entière : peut-on vraiment mourir d'un chat noir ?
Retour à l'accueil