N'avez-vous jamais trouvé absurde cette pratique civilisatrice qu'est la cuisson des aliments ?

Voilà qu'un beau jour, au lieu de se nourrir de ce que la nature lui offrait, l'homme a décidé qu'il mangera, oui, mais froid, non. Et le voilà parti pour cuire tout ce qui lui tombe sous la main, puis d'attendre que ça refroidisse pour le consommer, quelques degrés à peine plus chaud qu'à l'origine. Oui, l'Homme aime profondément se compliquer la vie. Mais il y a plus surprenant encore.

En effet, la cuisson altère les aliments. Ca, l'Homme le sait depuis qu'il a goûté à son premier steack saignant. Mais il est des substances qui ne sont comestibles que cuites, comme la pomme de terre par exemple. Et ça, l'Homme l'a su bien avant qu'il ne soit capable de l'expliquer. Alors, on pourra en déduire que l'Homme est ingénieux, malin, ou tout simplement intelligent. Mais j'affirme qu'il n'en est rien, et qu'il prouve plutôt son idiotie. Franchement, combien d'entre vous accepteraient de se devouer pour goûter un poison dans différentes conditions sortant de l'ordinaire ?

Ensuite, constatant donc que certains aliments ne sont comestibles qu'une fois cuits, l'Homme n'hésita pas à tout passer sur le feu. Et une fois de plus, l'Homme fût idiot, car une bonne partie des fruits et des légumes perdent de nombreuses qualités lors de ce processus. Comme les antioxydants, qui aident entre autres au prolongement de sa vie en retardant... l'oxydation des cellules, aussi appelé vieillissement.

Même en mangeant, l'Homme aime raccourcir sa vie.


Conclusion :
L'évolution, c'est croire qu'on contrôle sa vie : mourir, oui, mais parce qu'on l'a décidé.
Retour à l'accueil