Nous allons voir ici comment s'enrichir grâce à une technique de cavalerie sans cheval !
Tout d'abord, videz votre compte en liquide. S'il est vraiment trop rempli, faites-moi un virement, et gardez mille euros en liquide sur vous. Puis, prenez un pigeon. Si vous habitez Paris ça ne devrait pas vous poser trop de problème. Le mieux serait de connaitre l'individu un petit peu, suffisamment pour qu'il puisse vous faire confiance, rien qu'un petit peu. Par exemple si vous avez migré ensemble l'hiver dernier, cela peut constituer le ciment de base de votre réussite prochaine. Maintenant passez votre plus beau plumage, comme si vous alliez draguer, ce qui n'est pas loin d'être vrai. Il serait préférable de donner rendez-vous à votre pigeon dans un endroit neutre, par exemple dans un parc public, au pied d'un banc duquel une mémé guillerette vous jettera des miettes dès qu'elle aura terminé sa grille de mots croisés. Une fois en présence de votre ami, commencez par les formules d'usage. Comment ça va, la famille, le boulot, les hémorroïdes, sinon toujours dans la police de l'air ?

STOP

Parenthèse : Si votre ami est un représentant de l'Etat, choisissez un autre pigeon. Ceux-là ont un odorat trop développé pour ne pas sentir votre combine longtemps à l'avance, et vous pourriez vous retrouver en cage avant d'avoir pu vous enrichir !

Poursuivons.
On est bien d'accord que votre pigeon n'est pas assermenté ? Sinon n'oubliez pas de m'oublier. Merci. Bon allons-y.
Donc, les banalités d'usages passées, racontez-lui votre vie comme si elle était, depuis peu, merveilleuse. Vous n'avez plus de problèmes d'argent, vous avez remboursé votre emprunt, et toutes les colombes vous reluquent avec envie grâce aux plumes de luxe dont vous vous êtes orné. Sortez vos billets et montrez-lui discrètement pour engager avec lui une relation de complicité. Dites que vous avez trouvé LA combine. Suffisamment discrète pour ne pas pouvoir attirer l'attention, mais suffisamment lucrative pour valoir le temps que vous y passez. Si c'est un ancien camarade de classe, évoquez avec lui vos très bons résultats de mathématiques de l'époque. Comme il ne se souviendra pas, il vous croira facilement. Evitez de parler de ses mauvais résultats à lui. Il pourrait s'en souvenir, et même dans le cas contraire ça le mettrait dans une position d'infériorité qui déclencherait chez lui un réflexe défensif, éveillant méfiance, ennui, et/ou envie d'aller se pendre. Dans les trois cas, vous y perdriez.

Nous arrivons maintenant au moment le plus important, il va falloir être vigilant. Votre pigeon vous demandera "c'est quoi cette combine, explique". Autant que possible, retenez-vous de parler sans réfléchir. Si jamais vous lui racontez ce que nous sommes en train de nous dire, tout le plan tombera à l'eau, et nous ne sommes pas des canards. Non, à la place, restez vague (mais n'allez pas dans l'eau), et essayez d'improviser.
Si vous n'y arrivez pas, parlez d'un concept de location monté par une de vos connaissances. Il faut investir un peu d'argent pour aider la personne à acheter du matériel qu'elle loue, et partage avec vous les fruits de cette location. Cela vous aidera par la suite lorsque vous devrez faire trainer les choses. Vous comprendrez plus tard.
Ou alors racontez que vous jouez en bourse et que vous avez trouvé une combine qui ne peut être que gagnante, les pertes étant plus que compensées par les gains, à tous les coups. Cela pourra vous aider à faire fluctuer les taux d'intérêts que vous instaurerez pour vos pigeons. Vous comprendrez plus tard.
Ou encore, racontez que votre tante a monté un élevage de lamas albinos, et que l'achat des bêtes coûte cher mais qu'il rapporte le gros lot à chaque naissance d'un petit albinos. Cela vous aidera pas la suite si votre pigeon est fan de fromage de lama ou s'il a toujours rêvé d'aller au Pérou. Vous avez déjà compris cette fois, sinon laissez tomber et revenez demain.

Si votre précieux ami vous demande combien il faut investir, et le temps qu'il faut pour récupérer ses gains, donnez-lui les renseignements les plus avantageux que vous puissiez imaginer. Quoi que je vous connais, et vous en feriez trop, alors restez raisonnable. Un gain de 10% en un mois serait un bon compromis.
Et nous arrivons au moment où vous ferrez le pigeon. Ceux qui connaissent la pêche au pigeon savent que l'étape est aisée mais qu'il ne faut pas crier victoire trop vite. Quand votre pigeon vous aura posé la question cruciale dont nous parlions précédemment, demandez-lui s'il est intéressé et voudrait essayer. Vous avez de grandes chances qu'il accepte. A ce moment là, proposez-lui de commencer avec peu d'argent, par exemple cent euros. Après tout, vous en avez mille sur vous, c'est garanti ! Une fois l'argent du pigeon récupéré, donnez-lui rendez-vous le mois prochain pour lui rendre son argent plus les intérêts, et dites-lui au revoir. Allez, ne pleurnichez pas, il est grand temps de se séparer.

Rentrez chez vous. Prenez un cahier ou une feuille de papier, et notez ce qui suit : "Date du rendez-vous avec pigeon numéro un pour cent dix euros". Ne notez pas sur votre aile, même si vous ne vous lavez jamais, car vous risquez de manquer de place. En effet, vous allez maintenant devoir trouver un second pigeon et recommencer l'opération. Vous pouvez avoir autant de pigeon que vous voulez; plus vous en avez et plus riche vous finirez.
Attention, maintenant ça devient mathématique. Si vous étiez réellement un bon élève, tant mieux. Sinon, croyez-moi sur parole, je n'ai rien à y gagner, ou si peu. Quand vous revoyez un de vos pigeons, donnez-lui son dût, et proposez-lui de réinvestir ses cent euros. Ou plus s'il est convaincu. Proposez-lui aussi de faire investir ses amis. Le but est qu'il vous donne autant d'argent que possible. Recommencez l'opération aussi longtemps que possible, mais tenez les comptes des échanges d'argent entre vous et lui. Par exemple si vous devez cent dix euros à une personne qui vous a prêté cent euros, mais qu'il a déjà récupéré ses intérets cinq fois, au total vous n'avez plus que cinquante euros lui appartenant, puisque vous lui avez rendu cinq fois dix euros. Si la prochaine fois il ne vous redonne pas son argent à faire fructifier, vous y aurez donc perdu soixante euros. Et vous seriez donc le pigeon, victime d'un reverse-swindling comme on dit quand on a de la culture dedans sa tête. C'est bon jusqu'ici ?

Bon, là où ça devient intéressant, c'est que l'argent d'un pigeon peut vous servir à payer vos dettes à un autre pigeon. Mais comme votre combine est vraiment intéressante, il y a de grandes chances que ce pigeon réinvestisse sa mise, ou plus encore. En réalité, vous ne faites que garder l'argent de tous vos pigeons chez vous. Quand la somme devient suffisamment coquette pour vous, utilisez-la pour vous faire refaire le visage par un chirurgien brésilien et pour changer d'identité. Puis, envoyez-moi ce qu'il vous reste une fois tout ceci payé. Je vous le retournerai sous forme de valeurs sûres dont je vous parlerai une autre fois, afin que vous ne puissiez pas avoir d'ennuis et que la crise pétrolière ne vous atteigne pas.

Vous avez réussi ? Bravo !
Vous êtes maintenant riche, vous avez voyagé, vous vous êtes fait un minois de play-boy, et vous n'avez plus d'amis pour vous déranger le samedi soir. Et tout ça sans aucun frais !
Ah oui, et merci. Maintenant vous savez ce que veut dire "reverse-swindling". Sinon, recommencez au départ, vous avez dû rater une étape.

La prochaine fois, nous verrons peut-être comment changer de sexe à l'aide de cellule souche importée de birmanie.
Retour à l'accueil