Destination :

Le harem sans fond se destine à toutes les unités terrestres de l'armée ennemie. Son fonctionnement est parfaitement universel, peu importe la provenance de l'armée et son équipement. Même les unités blindées peuvent être éliminées par ce procédé. Par contre, il ne peut pas être utilisé pour conquérir ou reprendre un territoire perdu.


Fonctionnement :

Il est tout d'abord nécessaire de prévoir une fosse extrêmement profonde. Le mieux est de profiter d'une faille géologique naturelle, mais il est aussi possible de faire une excavation gigantesque tant que sa superficie au niveau du sol demeure raisonnable. Lorsque le puit sans fond idéal a été trouvé ou creusé, il convient de le refermer par une trappe pneumatique à double battants. Celle-ci doit fonctionner de telle manière que lorsqu'un homme ou un véhicule prend pied sur un battant, rien ne se passe, mais dès qu'il fait de même sur l'autre battant, elle s'ouvre brusquement. Le reste du temps, elle masque la cavité en la recouvrant complètement.
Lorsque la trappe est installée, il faut alors construire un harem autour. Avec une incription le mentionnant si possible sur son portail d'entrée. Passé le portail, il faut suivre un couloir à angles droits pour se rendre à l'entrée du harem. Un couloir assez large pour qu'on y passe avec son véhicule. La trappe doit se situer dans un de ces couloirs, et être totalement camouflée pour devenir invisible. Le bâtiment peut être parfaitement vide mais il est conseillé d'y disposer des rideaux aux fenêtres avec derrière elles des silhouettes féminines animées par des automates.
Lorsque l'unité adverse aperçoit le bâtiment et l'identifie, vous avez moins d'un dizième de pourcent de chance qu'elle l'ignore et n'y pénètre pas. Ce qui correspond au pourcentage de femmes dans les armées. Et dès que l'unité y pénètre, elle se retrouve précipitée dans la fosse, sans que les unités qui la suivent ne s'en rendent compte, grâce au couloir à angles droits.


Avantages :

  • Fonctionne indéfiniment avec très peu d'entretien.
  • Même lorsqu'elle est identifiée, le cerveau masculin lui permet de conserver son efficacité, au cas où.
  • Peut servir contre des unités blindées difficilement destructibles, et exceptionnellement contre des unités aéroportées à la vue perçante et trop curieuses ou mal renseignées.
  • Peut servir de véritable maison close pour les armées alliées, avec un système de reconnaissance coûteux.
  • Très bon rapport qualité / prix !


Inconvénients :

  • Sacrifice nécessaire des bâtisseurs, piégés dès la fin de la construction.
  • Efficace également contre toute armée alliée, à moins d'utiliser un système de reconnaissance coûteux.
  • Nécessite l'installation d'un compresseur au fond de la fosse, et l'intervention parcimonieuse pour vidanger la fosse.
  • Les civils célibataires (ou pas) peuvent se retrouver piégés eux aussi.
  • Il faut avoir accès au terrain lors de la construction, donc pas de conquête possible avec cette arme.
  • Relativement coûteux.


Conclusion :

Le harem sans fond est une habile combinaison d'arme imparable et de bâtiment utilitaire, pour peu que toutes les options aient été souscrites. Dans le cas contraire, cette arme demeure d'une efficacité sans limite dans le temps et qui ne souffre aucunement de la robustesse des unités engagées dans le conflit. Quoi qu'elle ne soit pas mobile et nécessite l'abandon d'une petite parcelle de territoire aux mains de l'ennemi, son magnétisme étonnant permettra aisément la récupération et l'amortissement total des coûts et terrains engagés. De plus, son fonctionnement ne saurait être remis en cause par les observateurs, ceux-ci pouvant être, au choix, soit éliminés par le système, soit conservés sains et saufs et ne garder qu'un très bon souvenir de leur visite. Il s'agit donc d'une arme discrète et idéale même préventivement. N'hésitez plus !
Retour à l'accueil