Le bonheur est une denrée précieuse et volatile. De tous temps l'Homme a cherché à l'expliquer. Il a constaté que "l'argent ne fait pas le bonheur", qu'on peut "avoir tout pour être heureux" sans l'être pour autant, et que personne n'est à l'abri d'un "coup de blues". La conclusion fut sans appel : le bonheur n'est pas la somme de multiples paramètres dont la liste est exhaustive. Au contraire, il se trouve influencé par tous les évènements qui rythment le quotidien, laissant à part les grandes lignes du destin, aussi brillantes qu'elles soient. Et c'est pour cela que la divinité en charge de cette délicate variable a préféré la nommer "moral", terme moins général et plus adéquat à ce qu'elle avait décidé d'en faire. Car bien entendu, c'est encore un être supérieur, Groucho, qui a été mandaté pour gérer les ficelles de nos âmes, laissant à nos esprits le soin de s'adapter.

Le personnage a beau être supérieurement bourré d'érudition, il n'en demeure pas moins faillible, d'autant plus qu'il est seul pour gérer le moral du monde, habitant par habitant. Alors, pour se faciliter la tâche, il s'est organisé un planning et a profité de ses capacités hors norme en automatismes occultes pour délester une partie de sa charge sur de fameux rouages évaluateurs et distributeurs. Ainsi, Groucho a repris aux terriens leurs fuseaux horaires afin de dispenser la mise à jour du niveau de moral de chacun la nuit, entre trois et quatre heures du matin, alors que la plupart dorment. Ainsi, au réveil, c'est d'une manière parfaitement transparente que s'amorce une nouvelle journée sous le signe déterminé par la quantité de bonheur temporaire attribué. Vous suivez ? Je sens que vous peinez, laissez-moi reprendre. En fait, chaque nuit, votre moral est mis à jour pour se retrouver au niveau calculé par une équation prédéterminée par le dieu du bonheur. Non ? Toujours pas ? Bon, ce n'est pas grave, retenez seulement qu'au réveil, votre moral est déjà déterminé pour la journée et ne sera modifié que le lendemain. Vos émotions peuvent vous donner l'impression d'une quelconque modification pendant la journée, mais c'est illusoire. Et même en passant une nuit blanche, il arrivera toujours un moment où votre regard se perdra dans le vide pendant la nuit, et hop, voilà, la mise à jour est faite, c'est trop tard, vous ne l'empêcherez pas !

Maintenant, tâchez d'être plus assidu, car les complications arrivent. En effet, comme je vous l'ai dit, votre moral est automatiquement déterminé par un calcul. Mais comme pour tout ce qui est automatisé, il arrive que la machine s'emballe. Un résultat inattendu, et c'est le coup de blues. Un bug dans l'équation, et c'est la déprime. Enfin je vous dis ça parce que c'est ce qui est le plus visible, mais l'inverse arrive aussi, même dans les pires circonstances. Ah, mais je vois que vous avez du mal à vous intéresser. Evidemment, j'aurais dû commencer par le début. Reprenons.
De quoi est constituée l'équation mise au point par Groucho pour calculer le moral. Et bien en vérité, les paramètres ne sont pas tous connus, et certains dépassent même notre entendement, mais il existe des constantes dont il m'est possible de vous faire état. L'exemple le plus simple est le mythe de la BA, la Bonne Action. On nous dit qu'il faut tourner à raison d'une par jour. Une, et pourquoi pas deux ? L'explication se trouve justement dans les calculs du dieu du bonheur. Puisqu'ils sont effectués chaque nuit et qu'ils prennent en compte les évènements de la journée, effectuer une BA par jour permet de s'assurer un minimum de bonheur pour le lendemain, et permet d'entrer dans un véritable cercle vertueux, pour peu qu'on veuille y pénétrer.
Mais une fois de plus, l'inverse est vrai aussi, et l'enchaînement de comportements égoïstes et criminels peuvent vous faire sombrer dans un cercle, vicieux cette fois, et dont il est bien plus difficile de se sortir, si l'on considère la nature corrompue de l'Homme. La manifestation peut aller de la simple mauvaise conscience, qui bride le bonheur même dans sa plus simple émotion, à la totalement culpalité pouvant mener jusqu'à la folie. On en tira par ailleur une autre expression bien connue, "bien mal acquis ne profite jamais".

Le système fonctionne globalement plutôt bien, à quelques erreurs près comme je viens de vous expliquer. Sauf que l'humain est adaptable ! A force d'être mauvais, l'Homme peut supporter des doses de plus en plus grandes de culpabilité, de la même manière qu'à force de manger épicé on finit par ne plus ressentir de gêne lors de l'ingestion. Alors, il arrive qu'un individu s'accoutume à son malheur, et en tire finalement une sensation positive. Il reste malheureux, c'est certain, mais il se plait comme ça et n'éprouve pas le besoin de changer. Dès lors, c'est l'escalade, et très rapidement c'est un nouveau criminel récidiviste qui naît... Mais non, ne me laissez pas dire ça, vous oubliez la conscience, qui limite généralement les dégats pour ne produire au final qu'un espèce de gros connard sans scrupule qui se retrouve alors directement propulsé dans le monde de l'entreprise, jusqu'à sa cîme.

Par corollaire, il est intéressant de noter qu'il existe plusieurs formes de bonheur, et que par conséquent il existe également plusieurs types de Bonnes Actions pouvant les provoquer, qu'il est bon de varier afin de ne pas ternir leur éclat. Car oui, même le bonheur peut s'avérer avoir l'effet inverse, et c'est là un des vices des calculs de Groucho. En jouissant du même type de bonheur trop souvent, surtout sur des journées consécutives, on s'y accoutume et on n'en ressent bientôt plus les effets, d'autant plus que les équations privilégient la variété à la quantité. Alors, et même si ça peut vous sembler difficile, il est bon de faire preuve de plus d'une qualité, même si vous ne les manifestez pas toutes à la fois. Générosité, serviabilité, gentillesse, bienveillance, sensibilité, et humour sont autant de mots que vous feriez mieux d'apprendre si vous voulez que la vie vous sourie à votre prochaine mise à jour. Si vous n'arrivez pas à vous décider, faites-vous un dé pour déterminer votre qualité du jour, et avec un peu de chance vous tomberez sur la succession parfaite qui maximisera votre bonheur !
Retour à l'accueil