Ce test n'a pas vocation à révéler aux yeux du monde votre vraie nature. Personne ne vous observe, et personne ne connaitra vos résultats jusqu'à ce que vous choisissiez de les partager. Toutefois, sachez que si vous aviez l'idée, qui somme toute peut paraître bonne au premier abord, de noter les réponses directement sur cette page, qu'elle soit affichée sur un écran d'ordinateur ou imprimée sur du papier (ou n'importe quoi d'autre), il est probable que quelqu'un puisse obtenir vos résultats à votre insu. Alors, il est conseillé de noter les réponses à part, sur un papier libre (les papiers pris en otage ne sont pas fiables), et lorsque vous avez obtenu vos résultats, de placer celui-ci dans une corbeille, de l'imbiber d'essence ou d'alcool, d'y mettre le feu, de faire trois tour autour en effectuant une danse tribale et en chantant une incantation vaudou (le choix des armes vous est laissé), puis de verser de l'eau sur le feu afin de l'éteindre, de verser le tout dans les toilettes, d'y mettre un galet d'acide effervescent, de laisser agir au moins huit heures, et de tirer la chasse. Normalement, votre vie privée devrait être sauve. S'il y a des caméras de surveillance là d'où vous avez fait le test, vous avez fait tout ça pour rien. Mais n'était-ce pas amusant ?
Enfin, ne lisez pas les réponses avant de faire le test, au risque de n'y rien comprendre et de vous suicider de dépit. Le même risque s'applique malgré tout en ayant fait le test au préalable, mais il est bien moindre. Je vous aurai prévenu. Veuillez signer une décharge avant de poursuivre, afin d'éviter toute poursuite. Non, pas de l'article, de la justice. Et un simple papier suffira, pas besoin d'aller jusqu'à la déchetterie. Merci. Allons-y maintenant.

Ce matin, vous vous êtes rendu compte, au petit déjeuner, que vos placards étaient vides, et encore, pas autant que votre frigo.
4/ Vous convoquez votre attachée au ravitaillement pour qu'elle vous rende un rapport sur l'état des stocks et les manques à pourvoir. Comme d'habitude, vous y ajouterez votre touche personnelle et l'enverrez en mission chez des spécialistes pour obtenir votre pitance.
3/ Ca tombe plutôt bien, les achats que vous avez fait en ligne devraient arriver dans la demi-heure. Vous attendez donc qu'on sonne à la porte.
1/ Vous avez prévu de sortir dans la journée, vous en profiterez pour acheter deux trois trucs au supermarché d'à côté.
5/ Vous démontez vos placards et détruisez votre frigo. Au moins, vous avez une bonne raison pour que vos placards ne soient pas remplis, vous n'en avez plus.
2/ L'émotion vous submerge, qu'allez-vous manger ce midi ? La seconde suivante, vous roupillez à même le sol.

L'heure du déjeuner arrive finalement, et c'est le moment pour vous de prendre une grave décision : qu'allez-vous manger ce midi ?
5/ La veille, vous avez basardé votre cuisinière à gaz par la fenêtre. Il vous reste bien une plaque chauffante électrique, mais quelque chose me dit qu'elle ne fera pas long feu. Vous allez au Drive-in, évitez habilement le guichet de commande et celui de paiement, et vous vous rendez directement à celui de distribution. Le contenu du sac n'a rien à voir avec ce que vous vouliez manger, mais c'est offert, vous n'allez pas vous plaindre.
4/ Vous appelez immédiatement votre cuisinier pour qu'il vous transmette le menu du déjeuner. Selon les choix proposés, vous aviserez de la meilleure composition à faire pour réclamer quelque chose qui n'y figure pas.
2/ Vous n'avez pas la moindre idée de ce que vous pourriez faire et la perspective de prendre une décision vous effraye. Par prudence, certainement, vous vous effondrez et vous pioncez quelques heures.
3/ En fait, votre repas est déjà prêt, vous l'aviez préparé la veille et réservé au réfrigérateur. Il ne vous reste plus qu'à le réchauffer et à vous délecter.
1/ Vous constatez que vous n'avez rien à manger chez vous. Vous appelez votre mère pour qu'elle vous amène à manger.

Vous passez devant votre évier et constatez qu'il y a pas mal de vaisselle sale dedans.
4/ C'est inadmissible, et vous envisagez de renvoyer votre femme de ménage et votre majordome pour cette impardonnable erreur.
2/ C'est de votre faute, vous auriez dû la faire immédiatement. La culpabilité vous étouffe, et vous vous endormez immédiatement.
1/ Elle n'est même pas encore moisie, rien ne presse.
5/ Oui, elle est sale, mais ce n'est pas un problème. Laver de la vaisselle cassée serait idiot de toutes façons. Alors vous cassez toute votre vaisselle afin de ne plus avoir à en parler. Le plus dur, c'était de tordre les couteaux. C'est dangereux, un couteau.
3/ En réalité, elle trempe quelques temps dans une solution d'eau savonneuse pour en détacher tout ce qui colle. D'ici une heure ou deux vous n'aurez plus qu'à y passer un ou deux coups d'éponge et elle sera comme neuve !

On vous fait remarquer que la poubelle déborde et qu'il serait judicieux de la sortir, sans oublier de la fermer avant, et de la remplacer après.
4/ Vous ne réagissez même pas. Il est impossible qu'on s'adresse à vous de la sorte. Par précaution, vous faite venir un domestique pour qu'il vérifie si le nécessaire a été fait.
1/ Vous ne voyez définitivement aucune raison pour que cette tâche puisse vous revenir. Et puis tant que la poubelle tient debout, où est le problème ? Dans un sursaut de générosité qui vous étonne vous même, vous sortez un nouveau sac que vous disposez devant la poubelle. Ainsi, vous venez de doubler la capacité de celle-ci. Vous êtes fier de vous et retournez sur le canapé.
5/ Alors là, vous avez la solution parfaite. Vous vous saisissez de la poubelle et la videz par terre, à côté, avant de la replacer. Elle est presque vide désormais, que pourrait-on vous reprocher ?
3/ Quelle coïncidence, vous avez justement fait tout ça il y a à peine un quart d'heure. La personne qui vous a parlé vient sans doute de se rappeler d'une tâche à effectuer, mais elle peut d'ores et déjà la rayer de sa liste.
2/ On vous a adressé la parole, sans faire exprès peut-être, mais on a sollicité votre attention et c'est le principal. Débordant de joie, vous vous laissez choir dans les bras de Morphée.

Cette après-midi, vous avez rendez-vous avec le docteur pour votre problème de dos qui vous incapacite.
3/ Vous ne risquez pas d'oublier, vous avez programmé tous vos rendez-vous aujourd'hui afin d'économiser du temps et de l'énergie.
4/ Vous vous installez dans votre plus confortable fauteuil et vous attendez que le médecin arrive. Vous connaissez déjà le diagnostic, le médecin est seulement là pour attester de ce que vous voulez avoir.
2/ Vous vouliez appeler quelqu'un pour qu'il vous y accompagne, parce que c'est plus sûr, mais vous vous êtes effondré de sommeil à la deuxième sonnerie. A l'autre bout du fil, on a cru à une blague, et on ne répondra plus à votre numéro.
1/ En fait, aujourd'hui, vous allez beaucoup mieux, donc pas besoin de vous déplacer. Par contre, vous sentez que demain ça ira certainement moins bien, impossible de reprendre le travail.
5/ Vous tâchez de vous renseigner sur les symptômes d'une bonne grosse affection du dos, afin d'être immobilisé le plus longtemps possible sans que ça ne se voit trop.

Dimanche, votre emploi du temps est parfaitement vide.
3/ Vous vous débrouillez pour vous avancer sur tout ce qui devra être fait pendant la semaine. De cette manière, vous pourrez rester serein et ne jamais être débordé ni même surpris par les évènements.
5/ Vous parcourez les magasines, les journaux, les publicités, les petites-annonces, et même internet à la recherche de l'affaire du siècle. Ca vous prendra peut-être la journée, mais ce n'est rien comparé à une réduction de cinq euros sur un produit qui en vaut à peine vingt !
2/ Vous ne savez pas comment vous occuper. Vous allumez la télé, et découvrez que Brian, le frère de Nelson, a trompé Jessica avec Eve, la fille de Johnson, sans même lui demander la permission. Cette nouvelle vous endort totalement.
1/ Vous ne faites déjà rien en général, alors vous ne risquez pas de décoller de votre pieu un jour comme celui-ci.
4/ Ce n'est pas un jour de repos, c'est le jour du seigneur. Enfin c'est ce qu'on dit, mais il serait mal vu de rater la messe. Et cet après-midi, vous partirez peut-être à la chasse à courre avec votre oncle sur sa propriété. Quel bonheur d'avoir des terres privées où s'adonner à tout ce qui est interdit dans les lieux publics !


Résultats :

Si vous avez une majorité de réponse 1, vous êtes maladivement paresseux. Le moindre effort vous fatigue, la moindre perspective de mouvement vous abat, et vous tâchez de chasser de votre esprit toute pensée parasite qui viendrait perturber votre parfaite quiétude. Le problème, c'est que vous n'en avez jamais assez, et qu'avec le temps, vous vous êtes habitué. Maintenant, plus rien ne vous motive vraiment, même pas une relation sexuelle passive, ou alors très courte. Vous êtes une loque. De la plus pure espèce. Votre défaut de fornication est une chance pour nous tous, finalement.

Si vous avez une majorité de réponse 2, vous êtes narcoleptique. Et si vous n'avez ni dieu ni maître vous êtes même anarcholeptique. Vous êtes intraitable, de toutes façons. Faites-vous prescrire de quoi alléger vos symptômes, et soutenez la recherche. Non, je n'ai rien d'autre pour vous. Je voudrais bien vous plaindre, mais c'est pas évident, désolé.

Si vous avez une majorité de réponse 3, vous êtes super organisé. Et plutôt bien en plus, même si ça tourne parfois un peu à l'obsession. Pensez à vous relâcher de temps en temps, ça serait dommage de passer à côté de quelque chose d'enrichissant juste parce que ça n'était pas prévu à l'avance. Comment tomber amoureux, comment même profiter de l'instant présent si on ne pense qu'à des détails tout au long de sa vie. De plus, si le stress vous accompagne au quotidien, vous pourriez mourrir jeune. Vous voudriez qu'on ne puisse dire de vous qu'une seule chose : "C'était quelqu'un de très organisé qu'on regrettera. Amen." ?

Si vous avez une méjorité de réponse 4, vous êtes un putain de fils à papa, et déjà, je vous déteste. Votre famille de bourgeois me dégoutte, et vous pourriez même être démocrate que ça ne jouerait pas plus en votre faveur. En plus, vous êtes exigeant et prétentieux, et vous aimez croire que vous savez tout, que vous êtes capable de tout contrôler, que vous avez toujours raison, que tout vous est dû, de par votre naturelle supériorité et votre intelligence hors normes, et que si quelque chose rate, c'est de la faute d'un autre. Odieux, voilà ce qui vous qualifie le mieux, et dans votre situation plus qu'avantageuse, cela fait de vous une vraie plaie. Je n'ai aucun conseil à vous donner, quittez immédiatement cette page et n'y revenez plus.

Si vous avez une majorité de réponse 5, vous vous croyez malin. Mais en réalité vous ne faites que vous rajouter des choses à faire pour plus tard. En plus, vous gaspillez des sommes considérables pour renouveler votre vaisselle et vos meubles. Un premier conseil serait d'utiliser des couverts jetables, de la vaisselle en carton, et des plats préparés. Reste le problème des déchets, qui risquent de s'accroître à cause de ce nouveau régime. C'était déjà pas bien glorieux... Essayez de trouver un appartement disposant d'un vide-ordures. De cette manière, vous n'aurez plus de poubelle à descendre. Enfin, arrêtez de vouloir toujours être le plus malin, ça vous gâche la vie. Tout le monde se fout de vos bonnes affaires, d'autant plus que vous ne vous en servez pas et que vous les cassez à la moindre occasion. Vous ne vous rendez pas compte à quel point vous êtes paradoxal ? Acheter moins cher des objets que vous cassez ou mettez de côté, c'est du gaspillage. Soyez plus soigneux et moins impulsif, et vous ferez des économies qui vous surprendront.

Si vous avez mal partout où vous appuyez, c'est peut-être que votre doigt est cassé.

Si vous n'arrivez plus à vous entendre quand la télévision est allumée, appuyez sur le bouton "Vol -". En général, la télévision se calme immédiatement et vous pourrez à nouveau communiquer avec votre entourage sans pour autant rater vos émissions préférées.

Si après manger vous avez encore faim, arrêtez votre régime, il est idiot et n'aurait fait que vous faire gaspiller tous vos efforts dès qu'il sera terminé. Si vous n'êtes pas au régime, c'est inquiétant, vous mangez peut-être la nourriture en plastique d'une dînette quelconque qui se trouvait là par hasard. Et par dessus le marché, vous n'êtes pas très malin.

Si vos billets ont des couleurs vives et qu'ils indiquent des sommes surprenantes, comme "dix millions" ou "cinquante mille", vous avez confondu votre portefeuille avec un jeu de société. Vous auriez pu vous poser la question lorsque vous avez eu du mal à rentrer la boîte en carton dans votre poche alors que d'habitude la besace en cuir s'y insère parfaitement. Vous n'en ratez pas une hein ?

Si vous avez lu jusque là, vous n'avez pas encore compris que le test est terminé. Malheureusement, je n'ai plus rien à vous dire. Au revoir.
Retour à l'accueil