Vendredi 25 juillet 5 25 /07 /Juil 10:14

Hypothèses de départ :

  • Offrir des mouchoirs est présage de futurs sanglots.
  • Tenir dans un mouchoir de poche signifie être petit.
  • On choisit une femme en lui jetant son mouchoir.
  • Les mouettes naissent des mouchoirs qu'on agite au départ des bateaux.
  • On fait un noeud à son mouchoir pour se rappeler de quelque chose.


Problèmes induits :

  1. Jeter son mouchoir à une femme la rend-elle triste ?
  2. Les mésanges naissent-elles des mouchoirs de poche qu'on agite pour les déplier ?
  3. Secouer un mouchoir avec un noeud fait-il naître un oeuf de mouette ?
  4. Faut-il jeter un mouchoir de poche à une naine ?


Démonstrations :

  1. Afin de tester cette hypothèse, nous avons procédé à deux expériences. La première concerne l'effet immédiat, tandis que la seconde vise à offrir les résultats d'un suivi sur plusieurs jours. Pour mettre en oeuvre la première, nous avons sélectionné plusieurs mâles de tailles et de formes distinctes ayant besoin de mouchoirs et leur en avons vendu. Il fallait à tout prix éviter de leur offrir ceux-ci afin de ne pas entâcher le protocole expérimental d'effets induits par procuration. Puis, nous avons sélectionné un peu plus de femme, elles aussi toutes bien différentes, et nous les avons alignées dans une pièce. Les hommes furent ensuite introduits dans la salle et nous avons expliqué à tout le monde ce qui allait se passer. les hommes, chacun leur tour, devraient choisir une femme qui devrait passer la nuit avec lui en lui jetant son mouchoir. Tout le monde comprit la règle du jeu, et des sourires gênés côtoyèrent d'autres plus coquins. Le départ fut donné et les hommes furent appelés un par un pour choisir femme. Les réactions des participants offrirent de nombreux résultats, parfois contradictoire. Par exemple, une femme choisie parmi les premières se mit à pleurer lorsqu'elle fut choisie. Pourtant, de son côté, le vieillard avait l'air plutôt enjoué. Nous aurions pu conclure que les femmes étaient plus ou moins sensibles à l'effet du mouchoir qu'on leur offre. Seulement la fin de l'expérience apporta son lot de surprise, et plusieurs femmes se mirent à pleurer lorsque tout les hommes eurent pris femme. La seule conclusion pour l'effet immédiat des mouchoirs est donc la suivante : les mouchoirs provoquent de nombreuses larmes autour d'eux, mais pas nécessairement à ceux qui les reçoivent ! Pour la seconde étape concernant le moyen terme, un nouveau panel fut appelé, et on modifia les règles. Cette fois-ci, les hommes éliraient par leur mouchoir la femme qu'ils préfèrent, mais repartiraient sans elle, afin que d'autres hommes puissent eux aussi l'élire. Une femme reçut plus de la moitié des mouchoirs, une autre un bon quart, tandis que les mouchoirs restant furent reportés sur différentes femmes. De nouveau, on put remarquer à la fin de l'expérience que plusieurs femmes se mirent à pleurer, ce qui confirma l'effet immédiat des mouchoirs, même lorsqu'une nuit d'amour n'est pas là pour prolonger l'expérience. Mais dans les jours qui suivirent, les résultats commencèrent à se détacher des simples observations. La femme ayant reçu le plus de mouchoirs eut les yeux humides pendant une bonne semaine, et les deux femmes qui s'étaient trouvées autour d'elle lors de l'expérience également, alors qu'une d'elle n'avait reçu aucun mouchoir et avait déjà pleuré à la fin du test ! Toutes les femmes ayant reçu un mouchoir n'eurent pourtant pas le moindre sanglot dans les jours suivants, et la conclusion fut débattue longuement parmi l'équipe avant d'être énoncée. Il semblerait que ce soit la concentration de mouchoirs offerts qui rayonne d'une aura de tristesse qui s'insinue dans les êtres et leur provoque irrémédiablement de longs sanglots, bien différent d'un chagrin dit "à chaudes larmes".
  2. Nous avons trouvé la réponse à cette question dans un compte-rendu de l'université de Cliton, aux Etats-Unis. L'expérience, menée par des scientifiques américains, est la suivante : dans une pièce hermétiquement close, installer des bras mécaniques qui secoueraient des mouchoirs de poche pendant un mois. Des caméras sont disposées dans la salle afin d'observer la naissance ou au moins l'existence d'oiseaux dans la pièce. Mais rien, pas le moindre résultat. Alors, l'équipe remplaça les mouchoirs de poche par de vrais mouchoirs blancs, en tissu, afin d'observer l'apparition des mouettes. Mais là encore, aucun résultat ne fut obtenu, démontrant ainsi que l'approche n'était pas la bonne. Malheureusement, nous n'avons pas pu trouver quelles conditions permettraient la naissance d'oiseaux dans des mouchoirs quelconques, et la réponse à cette question reste un mystère que nos mouchoirs communs conservent jalousement.
  3. Lors de notre première agitation d'un mouchoir noué, nous nous sommes rendus compte de son comportement anarchique. En effet, celui-ci saute dans tous les sens, vigoureusement, frappant même la main qui l'agite. Certains d'entre nous se firent mal et l'une d'entre nous en vint même à pleurer. Dès lors, le bon sens nous fit parvenir ses réflexions éclairées : si un oeuf naissait de cette danse brutale, il serait immédiatement broyé. Etant donné que les omelettes d'oeuf de mouettes ne sont pas notre spécialité tout comme la cuisine ne fait pas partie de nos attribution scientifiques, nous avons dû renoncer. Vraisemblablement, aucun oeuf intact ne peut sortir d'un mouchoir noué. Le reste est laissé à votre appréciation...
  4. Nous avons interrogé de nombreuses représentantes de la gent féminine parmi la joyeuse communauté des nains, et force fut de constater qu'elle ne comprirent pas notre question. Dès lors, on peut se demander si l'usage des mouchoirs afin d'élire sa favorite n'est pas réservé aux femmes au dessus d'une certaine taille. Nous avons alors voulu trouver quelle serait la limite de taille en dessous de laquelle l'envoi d'un mouchoir n'est pas nécessaire, mais nous ne sommes pas parvenus à trouver un exemplaire de femme de chaque taille possible. Alors nous dûmes nous résoudre à conclure que quelque part entre un mètre vingt-cinq et un mètre cinquante deux, il existe la taille d'ouate, celle qui marque le seuil entre les friandes de lancer de mouchoir et les autres, celles qui n'ont pas l'instinct nécessaire pour interpréter ce signe de séduction.


Conclusion :

Il est manifeste que les mouchoirs possèdent un pouvoir sur notre humeur et notre santé. La meilleure preuve en est l'observation. Lorsque vous croisez quelqu'un avec un mouchoir, regardez-le discrètement. Vous verrez qu'il a rarement l'air d'aller bien. Le cercle vicieux engendré par l'utilisation des mouchoirs est dangereux. La possession de mouchoirs, surtout si leur concentration est élevée et leur état usagé, a un effet certain sur notre humeur. Malheureusement, il n'existe pas de meilleur moyen de sécher ses larmes qu'en prenant un mouchoir de plus, qui ne nous apportera au final que toujours plus de chagrin et d'humidité faciale.
De plus, les mouchoirs conservent de nombreux mystères qu'il nous est impossible d'élucider. De la naissance spontanée d'oiseaux lors de leur agitation au seuil féminin de taille pour avoir l'instinct de comprendre la signification de leur lancer, les mouchoirs sont intimement liés à leur environnement et recèlent de nombreuses capacités insoupçonnées, et peut-être même d'autres totalement insoupçonnables. La meilleure chose à faire pour éviter les pleurs et les surprises, bonnes comme mauvaises, seraient de ne surtout pas posséder de mouchoirs chez soi. Préférez par exemple des essuie-tout, carrés de tissu semblables mais dont la rigidité empêche toute fantaisie impromptue. Si vous n'avez pas le choix, tâchez de faire en sorte de séparer les mouchoirs autant que possible et de vous en débarrasser au plus vite. Si vous gardez les mouchoirs de vos amis, observez-les de loin, ou c'est à vous qu'il faudra finalement porter assistance.
La preuve est donc faite que les mouchoirs sont la source de nombreux chagrins, mais la question reste entière : les mouchoirs ont-ils de sadiques desseins ?
Par Stabbquadd - Communauté : Humour au quotidien - Publié dans : Démonstration ?
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Des Scriptions

  • : La Fuite du Cerceau
  • : L'absurdité de la vie n'est rien en comparaison de ce que les hommes en font. C'est beau, et c'est de moi. La philosophie implique-t-elle l'humour ? La question fait débat. Mais ici, vous n'en trouverez que les hauts.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Auto-Promo

La Fuite du Cerceau - Phase 1

440 pages - 120x185mm

Achetez-le pour 10 €
- chez l'éditeur
- chez amazon

Illustré par Kayatwork


Vous soutenez ?
flattr logo header

Saint Dictat Sion

Flux RSS d'humour de texte :

Monde de Merde !

 

Flux RSS d'humour illustré :

Nervous Breakdrawn

 

Flux RSS de dessin de presse :

Le cul qui brille...

 

Flux RSS d'images insolites (ha ha) :

Manger des chips

 

Flux RSS de La Fuite du Cerceau uniquement, mais c'est dommage, vous ratez quelque chose, prenez plutôt "Monde de Merde !" :

La Fuite du Cerceau

Terrée action

Tant Qui Passent

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Comme Une Hôtesse

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés