Description :

Madame, Monsieur. Ca c'est fait. Vous en avez marre d'entendre toujours les mêmes chansons à la radio, puis à la télé, puis le jour suivant à la radio, et le soir encore à la télé, et sur internet, et encore à la radio, et au supermarché, et à la télé, et vous ne rêvez que d'une chose : faire bouffer son disque à celui qui l'a imposé à vos oreilles à en perdre la raison ? Mais c'est super, puisque c'est le sujet de la recette du jour. Grâce à elle, vous pourrez vous débarrasser de tous ces disques dont on vous rabat les noix au point même de parfois vous les offrir pour être certain que vous les ayez. Vite vite vite, ça va refroidir !


Ingrédients et matériel nécessaire :


  • autant de galettes de plastique que de chauds sons désirés
  • de la compote de pomme
  • de la pâte feuilletée, si possible
  • beaucoup de culot
  • un four, de préférence à chaleur tournante
  • des maniques
  • une paire de pinces
  • une poêle


Préparation :

  1. Faites revenir les disques quelques instants à la poêle, afin qu'ils ramolissent suffisamment pour les plier à l'aide de la paire de pinces. Attention cependant, ils ne doivent pas être pliés comme un origami, le pli doit être large afin de réserver au creux du plastique une cavité suffisante pour y loger la compote de pommes. N'hésitez pas, cependant, à sceller les bords. Le petit trou au centre de la galette servira alors d'orifice de garniture.
  2. Vos chauds sons ayant pris leur forme définitive, retirez-les immédiatement du feu. Remplissez-les de garniture, la compote de pommes dans notre recette, mais vous pourrez varier une prochaine fois.
  3. Obstruez l'orifice de garniture avec une rondelle de pâte feuilletée et disposez sur une plaque du four, éventuellement couverte de papier aluminium ou sulfurisé, chauffé à 200°C.
  4. Laissez cuire une demi-douzaine de minutes, pour que la pâte ait gonflé suffisament et que le plastique se soit affaissé sur sa garniture.
  5. Sortez du four avec les maniques, et allez servir très chaud par les fenêtres du siège de la major du disque la plus proche de chez vous, ou par celles de la station de radio / télé qui vous insupporte le plus, c'est selon.
  6. Pensez à laisser un mot dans la boîte aux lettres, pour expliquer votre geste et revendiquer votre action.
  7. Attendez devant la radio / télé, cela peut prendre un moment.


Vous venez de réussir pour la première fois vos chauds sons aux pommes ? Félicitations, j'espère que vous ne vous êtes pas brûlé, et l'inverse pour les personnes visées.
Vous êtes un spécialiste de cette plastiquerie ? Formidable, au nom de tous les auditeurs des radios / télés que vous avez semoncé, je vous remercie. Un jour peut-être, grâce à des gens comme vous, il existera un canal sur lequel la diversité prendra le pas sur la répétition. La musique, ce n'est pas de la publicité pour un produit, vous avez raison. C'est le produit, qui est un support pour la musique ! Hardi l'ami, poursuivez votre oeuvre !
Vous êtes un actionnaire, un avocat, ou quelconque pantin d'une grosse compagnie de disque, radio / télé, tout à la fois et que sais-je encore, et vous exigez un dédommagement pour incitation à je sais pas trop quoi ? Laissez-moi votre adresse, et je vous ferai parvenir mes plus chaudes excuses...
Retour à l'accueil