Un jour que vous discutiez avec une amie, vous vous êtes rendu compte de la crédulité des gens. Vous lui disiez, justement, que selon toutes vraisemblances, il ferait meilleur temps demain. Une intuition, que vous avez dit, pour ne pas avoir à vous justifier tout en confirmant votre énoncé. Et elle de vous demander de confirmer. T'es bien sûr de toi là ? Tu dis pas ça pour me faire plaisir ? Non non penses-tu. Ca n'a rien à voir avec le fort désir que j'éprouve pour toi, tu comprends, je le ressens, c'est comme ça. Et le lendemain, il fit beau. Elle de vous rappeler pour dîner avec vous. La classe. Et vous, enfin, de vous dire que si seulement votre aplomb pouvait vous servir professionnellement, ça serait tellement plus simple. Seulement, par manque de chance sans doute, vous êtes comptable. C'est ce jour là que vous avez décidé votre reconversion. Dorénavant, vous serez voyant, à votre compte. Plus de comptes à rendre, justement, et à personne. Pour ce faire, vous avez loué un local. Petit d'abord, n'y croyant pas plus que ça. Avec une salle d'attente ressemblant à s'y méprendre à un cagibi. Mais votre amie, épatée par vos incroyables prédictions, vous fit une telle pub auprès de son entourage, riche en jeunes femmes de la même naïcité. Je sais, ce mot n'existe pas. Bref, vos premières clientes se pressent derrière votre porte, et vous ne savez pas trop comment vous allez bien pouvoir gérer vos rendez-vous. Vous qui avez toujours rêvé d'avoir tout plein de femmes à votre porte, maintenant qu'elles sont là vous ne savez plus quoi leur dire. Ce n'est pas grave, je vais vous aider.

Le plus important, lorsqu'on est charlatan voyant, c'est la verve. Il faut parler. Ne pas laisser le temps de réfléchir. C'est à l'exact opposé de votre boulot de comptable, effectivement, mais c'est vous qui l'avez voulu, non ? Bon, il va donc vous falloir quelques phrases pour meubler, et d'autres pour reprendre votre soufle. C'est tout un métier, vous voyez. Le principal, finalement, c'est de rester positif. C'est ce qu'est venu chercher votre cliente : des paroles réconfortantes ! De plus, en rusant à peine, vos mots pourront s'avérer prendre vie comme par magie. Croire, c'est déjà un peu avoir. Alors apprenez donc ces quelques phrases.

Pour meubler, d'abord, voici les fondamentaux à connaître par coeur :
- Madame, votre destin n'est pas clair, tout est encore possible ! Puis, expliquez combien la vie est imprévisible, et comment une bonne surprise est si vite arrivée. Une mauvaise aussi, bien entendu, mais n'en parlez pas, et vous verrez que personne n'y pensera. Il faut qu'en vous écoutant, on ait l'impression que vous contrôlez le monde.
- Ne désespérez pas, de grandes choses vous attendent !  Ensuite, il ne vous reste plus qu'à inventer un prétexte qui parlera à votre cliente. Par exemple, si son mari est trop distant, dites-lui qu'il se rendra bientôt compte de tout ce qu'elle représente pour lui, et oubliera ses préoccupations pour s'occuper d'elle. Pour être bien certain que cela se produise, demandez-lui de laisser son mari tranquille, de ne plus aller vers lui, mais de rester à l'écoute.
- Il ne tient qu'à vous de construire un meilleur avenir. Expliquez qu'à chaque fois qu'elle tente de réparer le passé, elle s'empêche d'améliorer le futur. Ca peut paraître bateau, mais ça marchera parfaitement. Par exemple, dites-lui de ne plus faire de reproches, ce qui nuit à ses relations sociales, et d'essayer plutôt de prodiguer quelques maigres conseils, assez peu appuyés, ce qui est largement préférable.
- Il vous faut franchir une étape dans votre vie, et tout se débloquera. Faites-lui comprendre alors qu'il lui suffit de faire ce dont elle a toujours rêvé et que la situation se débloquera. Mais pour limiter les risques, dites-lui qu'elle doit franchir cette étape toute seule. Ainsi, son échec pourra lui être incombé lors d'une prochaine séance, et vous garderez le contrôle.

Pour ce qui est de reprendre votre soufle, à savoir faire patienter votre cliente en attendant de trouver quelque chose à dire, voici les bases :
- Veuillez patienter pendant que j'interroge les esprits. Puis, fermez les yeux, prenez un air concentré, et produisez quelques sons énigmatiques, du genre syllabes aléatoires traînées sur plusieurs secondes. Evitez de rire si possible. Dans le cas contraire, gardez les yeux fermés, et mimez la transe paranormale. Ca impressionnera votre cliente qui n'hésitera pas à revenir voir le spectacle.
- Ne dites rien, laissez-moi lire en vous. Prenez la main de votre cliente, et faites la même chose que dit précédemment. En plus du contact à fort potentiel sexuel, votre présence se fera plus concrète, et imposera la confiance dont vous avez besoin pour que les affaires tournent correctement. Il est cependant déconseillé, à part en étant sûr de votre coup, de demander à la cliente de se mettre nue pour aller lire en elle dans le sens que vous voulez du terme.
- Attendez, je crois que votre ange gardien tente de communiquer avec moi. D'un air sombre bien entendu, et absorbé. Puis, tenez-vous une oreille, penchez la tête en avant, en arrière, et laissez la pendre en arrière dans un rictus extatique. Patientez un peu. Encore un peu. Mimez une réincorporation (secouez-vous, ouvrez les yeux très grand, très soudainement, et faites l'essouflé), et expliquez combien l'ange gardien de la dame veille sur elle, et comme elle doit lui faire confiance.

Enfin, voici les phrases à ne surtout pas dire, sous peine de vous décrédibiliser non seulement aux yeux de votre cliente, mais également à ceux du reste de votre clientèle. Les informations circulent vite dans la gent féminine, et il ne faudrait pas qu'elles vous considèrent comme un "mauvais" voyant, peu importe le pléonasme. Non, le pléonasme n'est pas un dinosaure, il va vraiment vous falloir plus de vocabulaire pour ce métier. Vous devriez lire ce livre passionnant, qu'on appelle le dictionnaire. Bref, ne dites pas tout ce qui suit.
- Pardon, mais avant de poursuivre, il me faut manger une pomme. Avant de manger une pomme.
- Attendez une seconde, je crois qu'on m'appelle sur mon téléphone céleste.
- Veuillez vous déshabiller madame, je ne lis que dans les lignes de l'anus.
- Excusez-moi, j'ai quelques gaz. A force d'avoir de l'inspiration, il faut bien que ça ressorte quelque part.
- Vous portez quoi en dessous ? Il fait une de ces chaleurs ici !
- Non mais franchement, vous y croyez à toutes ces conneries ? Ca me fait mal au coeur moi de vous prendre cinquante €uros pour vous baratiner pendant un quart d'heure.
- Au point où vous en êtes, de toutes façons, je vois difficilement comment ça pourrait aller plus mal. Enfin si, je vois assez bien, mais vous êtes déjà là...
- Je vois que votre destin ce soir, c'est vous et moi, seuls, faisant l'amour toute la nuit.

Vous aurez sans doute remarqué que je parle principalement de femmes dans vos consultations "spirituelles". En effet, vous remarquerez vous-même que ce sont les plus aptes à se laisser aller à consulter un voyant quel qu'il soit. Et là où un homme rigolerait grassement, elles se contentent d'écouter et de s'y accrocher. C'est le double effet voyance : si c'est ce que je veux et qu'il me dit que ça va se passer, on peut pas avoir tous les deux tort en même temps !
Enfin, sachez que si vous ne vous sentez pas tout à fait à l'aise, il vous est possible d'obtenir une formation d'un des plus grands spécialistes, pour la modique somme. Voilà. Sans plus. Juste pour la modique somme. Avouez que c'est tentant. Allez. Mais si. Vraiment ? Vous n'allez pas le regretter ? Tant pis, débrouillez-vous tout seul. Après tout ce que j'ai fait pour vous. Des conseils, et tout. Ingrats !
Retour à l'accueil