Si vous passez en voiture dans le New-Jersey, il vaut mieux que vous le sachiez : lorsque vous doublerez un autre véhicule, vous devrez l'informer par un signal sonore. Mais attention, pas n'importe où, on est pas des sauvages. Ainsi, dans un quartier résidentiel ou commercial, ce ne sera pas nécessaire. C'est donc principalement sur l'autoroute qu'il faudra bien vous concentrer, surtout si vous vous placez sur la voie de gauche. Mais jetons un coup d'oeil à cette loi, datée de 1951. "Tout conducteur de véhicule motorisé en doublant un autre en dehors d'une zone résidentielle ou commerciale doit se manifester à l'aide de son klaxon ou d'un quelconque autre signal avant de dépasser ou de tenter de le faire tout véhicule circulant dans le même sens." ( source ). N'est-ce pas là une loi comme on aimerait en voir plus souvent ? Est-ce que le peuple ne prendrait pas plus souvent connaissance de la loi, que nul n'est censé ignorer, s'il pouvait au passage bien se fendre la poire ? Les Etats-Unis ont tout compris !

Regardez par exemple le tout début du texte de loi. Il nous informe que cela ne concerne que les conducteurs d'un véhicule motorisé. Dès lors, veuillez noter que tout cycliste entreprenant de dépasser une voiture sur l'autoroute n'est pas concerné. Et il en va de même pour les skate-boarders, les mecs en rollers, les jockeys, les monteurs de dindes et autres bizarreries que je laisse à votre discrétion. C'est important de préciser. Perso, j'avais dans l'idée que doubler était encore plus dangereux quand on n'était pas dans un véhicule motorisé, mais bon. Non parce qu'il n'y a pas que l'autoroute qui est concernée. Les routes de campagne le sont aussi. Et à ce moment là, si vous vous le sentez de dépasser une deux-chevaux qui se traîne avec votre char à voiles, je veux dire, rien ne vous en empêche. Mais moi je vous aurais bien obligé de vous manifester quand même, histoire de marquer le coup quoi. Et puis bon, tant qu'on y était à obliger les gens à faire du bruit, autant en profiter non ?

Mais la suite du texte est au moins aussi émouvante. Il faut se manifester à l'aide de son klaxon ou d'un quelconque autre signal. En partant du principe que tout véhicule motorisé est doté d'un klaxon, on peut donc déduire qu'étendre la forme de manifestation à quelconque autre signal n'est pas là par hasard. De plus, ce signal ne semble pas être nécessairement sonore, et demeure libre dans l'appréciation du conducteur. Par exemple, si vous êtes dans un pickup, un 4x4 doté d'une galerie arrière qu'on appelle souvent par le terme "tonneau", et que vous trimballez un mariachi à l'arrière, rien ne vous empêche donc de faire jouer les chicanos pour signaler votre présence, ainsi que votre volonté de doubler. Toutefois, si vous ne disposez d'aucune formation musicale immédiatement accessible et que vous dédaignez l'utilisation du klaxon, ne paniquez pas ! Vous avez de la ressource, allons. S'il ne pleut pas, par exemple, vous pouvez très bien baisser la vitre et gueuler par la fenêtre. Bien entendu, vous êtes totalement libre dans le choix du vocabulaire que vous utilisez à cet effet, du simple "attention, je vais doubler" déclamé sur un ton plus qu'informatif, jusqu'au classique "barre-toi de là hé connard" hurlé aux quatres vents, qui, même s'il est perçu par les usagers de la voie opposée, leur fera un peu plus se concentrer sur ce qu'ils font au lieu d'apprécier la pipe de leur femme, pour peu qu'elle soit à la fois fumeuse, ringarde et partageuse. Enfin, si vous êtes muet mais pas sourd, et que le klaxon vous donne la migraine, vous pouvez alors faire un bras d'honneur, comme ça, en passant, ça fait toujours plaisir et ça signale assez efficacement.

Toutefois, la fin du texte est pour moi le paroxisme de la blagounette masquée, de la bonne vanne qu'on a réussi à inscrire dans la loi, bref, du boulot de législateur pris avec un peu de fantaisie, et pour une fois qu'un politique a de l'humour un tantinet raffiné, on ne va pas s'en plaindre. En effet, tout ce que nous venons de voir n'est valable qu'en doublant tout véhicule circulant dans le même sens. Bien entendu, cela exclut d'emblée les véhicules prenant la tangeante à la sortie de l'autoroute. Mais ce que j'aimerais savoir, c'est comment le législateur a pu penser qu'on pourrait se retrouver à doubler des véhicules n'allant pas dans le même sens. Et surtout, en quoi est-ce que cela nous dispense de manifester notre présence, alors qu'il me semble qu'elle n'est justement pas évidente dans ce cas là. Donc, si vous prenez l'autoroute à contre-sens dans le New-Jersey, ou que par malheur vous croisez quelqu'un qui l'a fait, il n'est pas nécessaire de vous signaler. Et quand on y réfléchit bien, ça se tient, et pour deux raisons. Premièrement, si une personne se retrouve vraiment en sens inverse, on peut déjà prendre le pari qu'elle n'est que très peu au fait de la loi. Dès lors, la forcer à klaxoner quand elle double n'a plus aucun sens, je veux dire, on est plus à ça près de toutes façons. Ensuite, parce que les avertissements, ça va cinq minutes, mais en sens inverse, ça devient vite épuisant. Enfin, parce que bon, si au delà de l'aspect juridique la personne n'a pas le bon sens de constater que tient, elle est la seule à rouler dans ce sens, alors on ne peut plus rien pour elle, autant ne pas l'accabler avec des délits mineurs tels que mille sept cent soixante douze défauts d'avertissement. Et deuxièmement, on peut comprendre que le danger public qui joue les saumons remontant la rivière avec sa caisse mérite une bonne leçon que la justice ne peut pas lui donner. Rien ne vaut l'exemple, comme disait mon grand-père après nous avoir laissés attraper la flamme d'une bougie à pleine main. Il a voulu voir ce que ça faisait d'être original et de conduire du mauvais côté de la route, très bien, laissez-le faire, ne lui demandez même pas d'avertir de sa présence, et on verra bien s'il fera le malin longtemps comme ça.

Finalement, le législateur du New-Jersey a vraiment pensé à tout. Il a même réussi à faire en sorte d'exclure tous les cas qui nous plaçaient en infraction d'une autre loi, histoire de ne pas cumuler les charges retenues contre nous comme lui cumulait les mandats. Et pour ça, je dis respect. Respect à l'homme qui allège la peine des citoyens en programmant sa loi comme un jeu vidéo. L'exhaustivité faite loi. A se demander s'il n'a pas fallu tester tout ça avant de le mettre en place. C'est un homme courageux que nous avons là, à n'en point douter.
Retour à l'accueil