Je m'en étais douté, et depuis longtemps. Mais j'ai enfin compris. Les miroirs sont devenus bien plus qu'ils ne semblent paraître au premier regard, et le restent en leur demeure. Non, ça ne veut pas dire grand chose, je voulais seulement utiliser six verbes d'état dans la même phrase, pour me couper l'herbe sous le pied de leurs synonymes dans les prochaines phrases. Le fait est qu'un simple coup d'oeil peut déjà vous renseigner sur l'étendue des pouvoirs de cet objet. Car à travers lui, vous pouvez voir l'autre monde. Parce qu'il s'agit bien d'un autre monde. Ce n'est pas vraiment le notre, que le conglomérat des spéculaires s'efforce de reproduire, s'acharnant à tout y inverser.
Mais on ne vous laissera pas y entrer, certainement pas. De toutes façons, vous y seriez vite perdu. Il vous faudrait apprendre à lire à l'envers déjà, ce qui n'est  pas rien. A la limite, si pareille erreur devait se produire, ce que je vous conseille, ce serait de passer à l'arabe ou à l'hébreu, afin de conserver au moins le sens de lecture. Ca vous évitera un trop gros dépaysement. Mais n'y comptez pas malgré tout, vous seriez bien la première personne à y pénétrer. Et une rumeur affirme même que toutes celles qui ont essayé ont écopé de sept ans de malheur. Et comme le malheur ne s'écope qu'à grandes louches de plaisir, voyez dans quelle merde ils se sont retrouvés. Quoi ? Vous en avez vous des louches de plaisir ? Bon, alors, vous voyez bien...

Non et puis c'est un véritable enfer là-bas, ne croyez pas. Tout d'abord il y aura un autre vous, avec un coeur du mauvais côté, qui tâchera de venir prendre votre place dans votre petite vie bien confortable. De plus, rien ne nous garantit que le monde que nous voyons à travers un miroir est réellement tel qu'on le croit. Il ne faut pas croire que le miroir est un simple objet, non non, pas du tout. Il déforme ce qu'il vous montre pour le rendre aussi attirant que votre monde, pour vous faire mourir de jalousie. Il sait ce qui éveille votre curiosité. Il vous montre des ombres, des choses que vous ne voyez pas dans votre propre réalité, et que vous ne pourriez découvrir qu'en pénétrant dans cet autre univers. Mais ne tombez pas dans le piège. Le miroir n'est pas magique, il réfléchit, c'est tout, mais son monde est froid. Ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle une glace. Alors même s'il peut vous sembler poli, comme ça, l'air de rien, ce n'est qu'hypocrisie. Derrière les apparences, on vous garde en ligne de mire, on ne pense qu'à vous rétamer, à vous figer dans l'embarras. Alors prenez plutôt un verre, et regardez par la fenêtre. Ouverte, de préférence. A votre place, je ne ferais pas confiance aux vitres.
Retour à l'accueil