Vous êtes-vous déjà demandé ce que signifiait le terme de « justice » ? M'en vais vous l'expliquer. A l'origine, en fait, les français parlaient françois. François, pas le Roi, non, juste la langue, et non la sienne, quoi que, mais c'est une autre histoire. En ce qui concerne la notre, d'histoire, elle commence donc par du françois, variante bien brave de notre français moderne. En cette époque, la classe avait totalement déserté tout domaine d'expression, si bien que jusque dans l'art, on pouvait trouver des phrases telles que « En ceste tere ad asez osteit », extrait incompréhensiblement tiré de la chanson de Roland. De leur côté les avocats, habitués qu'ils sont depuis toujours à faire de belles phrases bien longues qui ne veulent finalement pas dire tant que ça, rechignaient à employer un tel patois afin de défendre la cause. Et c'est d'eux que naquirent au fur et à mesure des formulations toujours plus complexes telles que la fameuse « J'eusse t'isse porter ad vostre attention... », attendue avec fébrilité lors des procès publics de l'époque, et qui finit par transmettre son nom au processus entier, la Jeussetisse, que l'on simplifia par la suite.
Désolé.
Retour à l'accueil