Automne 2009. Le peuple français est partagé. La grippe A mute et menace la survie de l’espèce humaine, et le gouvernement envisage de rendre son vaccin obligatoire pour écouler les millions de dose qu’il a commandé afin de relancer l’économie chinoise. Du coup, la sortie de crise lui semble acquise, mais il planifie malgré tout un grand emprunt. Cependant, dans la tête des français, toutes ces histoires sont bien peu de choses. Thierry Henry a mis la main, et, ça, vraiment, ça se fait pas.

La suite par ici...



Retour à l'accueil